Lieux et Enjeux #2 (2023/2024) – 12 février 2024 – Habitat saharien et confort thermique. Architectures, savoir-faire et pratiques habitantes

Journée organisée par le CRH – Centre de recherche sur l’habitat – UMR LAVUE 7218 et l’UMR 196 Ceped (Université Paris Cité-IRD)

Partenariat : Cahiers L’Ouest saharien : https://www.cairn.info/revue-l-ouest-saharien.htm

A l’heure des nombreuses réflexions sur les nouvelles façons dont nous allons habiter un environnement de plus en plus chaud, cette journée a pour objectif d’aborder la problématique de l’habitat en pays chaud croisée à celle du confort thermique, en prenant l’exemple du milieu saharien (et de ses pourtours). La notion d’habitat est entendue au sens large, tenant compte des échelles spatiales qu’elle renferme (urbaine, rurale et domestique), de ses caractéristiques physiques, mais aussi des pratiques habitantes qui s’y déploient.

Dans le cadre d’une réflexion collective se situant à la rencontre des sciences sociales et de l’architecture, il s’agira d’abord d’interroger comment l’habitat saharien avait été pensé, conçu et vécu dans des sociétés pour qui les fortes chaleurs étaient un élément constitutif d’une « culture résidentielle » propre à ces territoires.

Puis, nous questionnerons la façon dont nous construisons et nous habitons aujourd’hui dans ces climats chauds extrêmes, afin de saisir les continuités et les ruptures avec les « manières d’habiter » vernaculaires, tant en milieu urbain que rural.

Enfin, il nous faudra identifier les principaux enseignements transmis par ces sociétés du désert et les expériences innovantes portées aujourd’hui par les acteurs contemporains.

*******************

Programme de la journée d’étude

ENSA Paris Val de Seine – Amphi 120

9h-9h30 : Accueil café

9h30-10h :

Mounia BOUALI (MCFA, ENSA Paris Val de Seine, CRH-LAVUE), Sébastien BOULAY (MCF, Université Paris Cité – Ceped) et Manel KHEMICI (Doctorante, ENSA Paris Val de Seine, CRH-LAVUE) : Accueil des participant.e.s et présentation de la journée

Bernard HAUMONT (Professeur honoraire des ENSA, CRH-LAVUE), Savoirs autochtones et variations culturelles, réflexions introductives

10h-13h : Session 1 : Confort thermique au Sahara et ses pourtours sahéliens et présahariens

10h-10h30 : Vincent LAUREAU (MCF ENSA Paris Val de Seine, CRH-LAVUE) : Urbanisation informelle à Bamako, un exemple d’intelligence collective au service du bien commun.

Le Mali est le creuset de cultures urbaines très anciennes. Ces villes se sont structurées par un processus empirique à partir des conditions climatiques existantes au Sud du Sahara. Cette présentation partira de l’hypothèse que l’urbanisation informelle de Bamako est aujourd’hui l’héritière directe de cette culture urbaine millénaire. En effet, dans les ruelles de cette capitale, se développe l’expression d’une tradition qui se réinvente et innove quotidiennement, mais toujours avec les mêmes déterminants climatiques. Pour cette présentation, nous dresserons un inventaire de dispositifs spatiaux frugaux permettant d’apprécier l’ingéniosité de cette intelligence collective. À présent que le monde se réchauffe, et que nous sommes contraints de nous affranchir progressivement de notre dépendance à l’énergie fossile, il semble intéressant de changer de regard vis-à-vis de ce type d’urbanisation pour étudier ces quartiers en essayant d’y déceler un ensemble de solutions vernaculaires contemporaines.

10h30-11h : Nadya ROUIZEM LABIED (MCFA, ENSA Paris Val de Seine, AHTTE, EVCAU) : L’adaptation au climat de l’habitat présaharien marocain 

Au Maroc, l’habitat rural, en particulier l’habitat présaharien, a fait l’objet de nombreuses études. Si les premiers travaux ont pour auteurs des sociologues et anthropologues, les architectes s’intéressent de plus en plus à cet habitat dès la fin des années 1960, en tant que source d’inspiration pour la conception de logements adaptés au contexte local. Ainsi, les caractéristiques de cette architecture et la manière dont elle répond au climat hostile du sud du pays sont étudiées dans des rapports publiés par le CERF, Centre d’expérimentation, de recherche et de formation créé au ministère de l’Intérieur entre 1967 et 1973. Mon intervention s’attachera à montrer, à travers l’analyse de ces documents, les spécificités de l’habitat des ksour et kasbah au Maroc dans leur réponse au climat, en particulier à travers l’étude des formes, des matériaux et des dispositifs architecturaux. La réactualisation de ces procédés par les architectes sera également abordée, afin de comprendre comment leurs enseignements peuvent être mobilisés pour répondre aux enjeux environnementaux actuels.

11h-11h30 : Discussion modérée par Manel KHEMICI (Doctorante, ENSA Paris Val de Seine, CRH-LAVUE) 

11h30-12h : Mounia BOUALI (MCFA, Ensa Paris Val de Seine, Crh-Lavue) : Habitat vernaculaire saharien et confort thermique : caractéristiques du bâti et modes d’habiter de l’oasis mozabite (Ghardaïa, Algérie)

Plusieurs fois séculaires et inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, l’habitat mozabite a souvent été associé au ksar. Si les qualités du bâti ainsi que les modes d’habiter qui se déploient dans ce dernier ont été largement documentés, l’habitat de la palmeraie n’a été que peu évoqué. Pourtant, ce dernier a donné lieu à un déplacement saisonnier entre le ksar et la palmeraie régissant un type d’habitat spécifique à cette oasis. 

Dans cette communication, je reviendrai brièvement sur la maison du ksar « la taddart », puis aborderai la maison de la palmeraie « le akham ». D’une part, pour montrer comment la maison mozabite a été conçue pour répondre aux contraintes climatiques, d’autre part, montrer la part des modes d’habiter et pratiques habitantes pour atténuer ces contraintes climatiques à l’échelle domestique et à l’échelle de l’oasis. Pour conclure la présentation, je reviendrai sur les transformations majeures de cet habitat à l’échelle de la ville saharienne actuelle. 

12h-12h30 : Sébastien BOULAY (MCF, Université Paris Cité – Ceped) : De l’architecture tissée au bâti ventilé : variations saisonnières de l’habitat nomade et des pratiques domestiques en Mauritanie

Mon intervention questionnera les conceptions et pratiques du confort thermique chez les pasteurs nomades maures de Mauritanie. Documentée lors d’un long terrain ethnographique en 1999 et 2000, la tente noire et ses adaptations aux conditions climatiques supposent toute une palette de gestes et de dispositions techniques quotidiennes qui font du vélum et des parois qui l’entourent une réponse singulière aux perceptions du chaud et du froid, à l’ensoleillement et aux vents dominants, au terrain sableux. Je reviendrai sur ces observations faites il y a 25 ans puis j’évoquerai le recours par ces familles de pasteurs à des habitats alternatifs au fil des saisons et des périodes de sédentarité plus ou moins prolongées : passage de la tente à la hutte de bois et de palmes ou à des abris plus pérennes dans lesquels la matière textile garde une place importante.

12h30-13h : Discussion modérée par Bernard HAUMONT (Professeur honoraire des ENSA, CRH-LAVUE) 

13h-14h30 : Pause déjeuner

14h30-16h30 : Session 2 : Réflexions transversales, dispositifs et observations

14h30-15h : Xavier DOUSSON (MCF, ENSA Paris Val de Seine, LACTH) : Le centre Saint-Réparatus à Orléansville de Jean Bossu (1955-1964), vers une architecture décolonisée et contextuelle ?

L’intervention reviendra sur la genèse et l’histoire de cette opération construite sur presque une décennie par l’architecte français Jean Bossu (1912-1983) en Algérie, avant et après l’indépendance. Il s’agira, en se focalisant principalement sur les réponses employées pour répondre au rude climat, de saisir la variété et la complémentarité des dispositifs climatiques employés, comme leur valeur culturelle spécifique en relation au contexte local. Au cœur d’Orléansville (aujourd’hui Chlef), aujourd’hui détruite, cette opération regroupait commerces, marché, supermarché, hôtel, logements, place publique suspendue et nombreux espaces urbains. Elle a marqué l’acmé de la carrière de l’architecte, lui permettant en une synthèse exceptionnelle de réaliser une œuvre tout à la fois inscrite dans le prolongement des propositions « modernes » comme inscrite dans une histoire locale qu’il connaissait et dont il avait relevé certains des témoignages architecturaux les plus éminents (M’Zab, Casbah, etc.).

15h-15h30 : Khedidja MAMOU (MCF, ENSA Montpellier, LIFAM, CRH-LAVUE) : Confort thermique d’été dans le pourtour méditerranéen français. Écarts et tensions entre pratiques et représentations plurielles

L’intervention s’intéressera aux pratiques et représentations autour du « confort thermique d’été » et à ses effets sur les qualités d’usage et les modes d’habiter. Elle s’appuiera sur des études, recherches et recherche-action menées entre 2019 et 2023 dans le pourtour méditerranéen (Région PACA et Occitanie), et portant spécifiquement sur la ventilation naturelle nocturne dans l’habitat rénové et dans des bureaux de bâtiments « dits » performants. L’intervention s’attachera à regarder ce que les habitants-usagers mettent en œuvre pour avoir moins chaud et comment cela entre parfois en contradiction/confrontation avec ce qui semble préconisé du point de vue de la conception des bâtiments et des dispositifs techniques liés au confort thermique. L’intervention portera aussi un intérêt à la façon dont le monde technique et opérationnel (ingénieurs, commanditaires, etc.) se représente le rôle des « usagers » dans les questions de confort et d’économie des ressources. 

16h-16h30 : Discussion modérée par Mounia BOUALI (MCFA, ENSA Paris Val de Seine, CRH-LAVUE)

 

15h30-16h : Margot PELLEGRINO (MCF, Université Paris Est, lab’URBA) : Habiter un monde plus chaud, réflexions conclusives

 

La séance sera également accessible par visioconférence via le canal Microsoft Tems suivant : https://vu.fr/OxIA

Dans le cadre de la formation doctorale, le séminaire est également ouvert aux inscriptions sur ADUM pour la validation d’ECTS



Citer ce billet
crhlavue (2024, 17 janvier). Lieux et Enjeux #2 (2023/2024) – 12 février 2024 – Habitat saharien et confort thermique. Architectures, savoir-faire et pratiques habitantes. Les séminaires du CRH-LAVUE. Consulté le 22 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vmbh

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search