« L’éphémère et le temporaire dans l’architecture et la ville contemporaine » : les interventions en vidéos

Les interventions du séminaire Lieux et Enjeux du 15.03.2018 « L’éphémère et le temporaire dans l’architecture et la ville contemporaine »

Intervenants :
Alessia de Biase (ENSA Paris-La Villette, LAA), Claire Bonnet (Les Saprophytes), Stéphanie Boufflet (ENSA Paris-Val de Seine, CRH-LAVUE), Anne Debarre (ENSA Paris-Malaquais, ACS), Alain Guez (ENSA Nancy, LAA), Cyrille Hanappe (ENSA Paris-Belleville, AIR), Bernard Haumont (CHR-LAVUE), Vincent Laureau (ENSA Paris-Val de Seine, CRH-LAVUE), Elise Macaire (ENSA Paris-La Villette, LET), Claire Revol (Université Grenoble-Alpes, PACTE)

Organisateurs : Ahmed Benbernou, Stéphanie Boufflet, Bernard Haumont, Vincent Laureau, Clara Piolatto

Alors que le régime d’historicité dominant semble être celui du présentisme, penchons-nous sur les caractères éphémères ou temporaires de certaines pratiques architecturales et urbaines. D’une part, des dispositifs plus ou moins éphémères de fabrication de la ville et de ses lieux se développent (collectifs de professionnels et de praticiens, élaborations et coproductions participatives, édifications temporaires…), d’autre part, des installations et des constructions s’affirmant comme temporaires (friches, délaissés, squats…) ou considérées comme telles (campements, bidonvilles…) se multiplient.

Bernard Haumont (CRH-LAVUE)

Introduction de la journée

Anne Debarre (ENSA Paris-Malaquais, ACS)

Les voies de traverse des collectifs initiés par de jeunes architectes

Elise Macaire (ENSA Paris-La Villette, LET)

Collectifs d’architectes : entre expérimentation et appel à compétence

Alain Guez (ENSA Nancy, LAA)

Pour une approche chronotopique du projet. Articulations de différentes échelles temporelles dans le projet architectural et urbain

Cyrille Hanappe (ENSA Paris-Belleville, AIR)

Vers la ville accueillante : un projet architectural et politique – Introduction par Alessia de Biase (ENSA Paris-La Villette, LAA)

Claire Bonnet (Les Saprophytes, Lille)

L’éphémère comme affirmation du droit à l’expérimentation dans l’espace public

Stéphanie Boufflet (ENSA Paris-Val de Seine, CRH-LAVUE)

La pratique architecturale chinoise au défi de la temporalité urbaine

Vincent Laureau (ENSA Paris-Val de Seine, CRH-LAVUE)

Manifestations du temporaire dans la culture urbaine de Bamako (Mali)

Claire Revol (Université Grenoble-Alpes, PACTE)

Expérimenter l’éphémère : considérations à partir de la rythmanalyse lefebvrienne

 

Lieux et Enjeux le 23 mai 2018

Expérimenter dans la formation en architecture

La troisième séance du séminaire Lieux et Enjeux se tiendra le 23.05.18 à l’ENSA Paris-Val de Seine de 09h30 à 12h30, salle 718

Organisé par Marlène Ghorayeb, Hélène Hatzfeld, Rainier Hoddé, Anne-Laure Jourdheuil, Khedidja Mamou, Alexandre Neagu

Ateliers ou studios, intensifs, workshops, « hors les murs », « mises en situations », prototypes, voire recherche-action… Par leur position particulière dans l’enseignement supérieur, les écoles d’architecture ouvrent et explorent divers possibles pédagogiques, notamment par la conception architecturale et le projet. Expérimenter : quels héritages et quelles postures ? Quelles expérimentations institutionnelles ? Quelles expérimentations d’enseignements ? Que signifie expérimenter en école d’architecture : essayer, vérifier, apprendre par l’expérience, mais aussi sortir des modèles et proposer des alternatives ?

Intervenants :
Claire Bailly (ENSA Montpellier, laboratoire EVCAU, paysagiste, urbaniste-architecte), Emmanuelle Bouyer (ENSA Paris-Val de Seine, architecte et artiste), Pascal Nicolas-Le Strat (Université Paris 8-Saint Denis, Laboratoire Experice), Catherine Rannou (ENSA Paris-Val de Seine, architecte et artiste).