Lieux et Enjeux 6

19 mai 2021 – Visioconférence – 14h30 17h

Organisatrices : Elissa Al Saad, Joséphine Bastard, Marlène Ghorayeb.

Séminaire Lieux et Enjeux du CRH-LAVUE, dans le cadre de la recherche HAPERIS, Recherche pilote sur la participation et la prise en compte des futurs locataires et du voisinage.

Les échelles de l’inclusion. L’habitat au cœur de la santé mentale

Dans le cadre du projet HAPERIS, Handicap psychique et habitat (Recherche interventionnelle pilote sur la prise en compte des futurs locataires et du voisinage), ce séminaire propose d’interroger les dispositifs inclusifs dans des projets d’habitat ordinaire pour des personnes en situation en handicap psychique. L’habitat inclusif, désormais présenté comme une forme d’habitat capable de s’adapter aux besoins et singularités de ses usagers, peut-il faciliter l’accès et le maintien dans le logement ? L’organisation spatiale et sociale de l’habitat inclusif rend-elle possible son appropriation par l’usager ? La stabilisation dans un logement permet-elle à son tour la mise en place de dynamiques sociales ?

Nous examinerons le concept d’inclusion pour les personnes en situation de handicap psychique. La construction de cette notion implique la prise en compte de l’environnement humain, les dynamiques sociales et les facteurs environnementaux dans la prise en charge de ce qui est maintenant considéré comme une situation. Cette situation, de vulnérabilité, implique le besoin d’un soutien à la vie sociale et quotidienne.

Le séminaire abordera la mise en place de ces mécanismes d’inclusion à différentes échelles, du logement à l’environnement urbain. Quels dispositifs peuvent être mis en place, de l’environnement physique à l’environnement humain, pour stimuler l’inclusion, de la quête d’autonomie au développement du bien-être ? Les spécificités liées à l’habitat des personnes en situation de handicap psychique seront discutées via l’architecture et les sciences humaines : les ambiances, la fluctuation des parcours ou la sécurité d’une part ; le rôle de l’entourage, des acteurs du quotidien et des professionnels d’autre part. Le rôle de l’action publique sera finalement abordé pour questionner les limites de ces dispositifs.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.